Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
    The clean solutions

    FTZ Potsdam-Mittelmark

    L'appareil de nettoyage pour équipement de protection respiratoire séduit par sa faible consommation

    Et si le reconditionnement des 400 masques requis chaque mois pour le parcours d'entraînement à la protection respiratoire et les prêts (lorsqu'une caserne vient à manquer de masques lors de sinistres importants) s'effectuait à la main jusqu'à présent, à l'avenir, c'est un appareil de nettoyage et de désinfection MEIKO qui se chargera de cette tâche.

    « Le délégué à la sécurité a effectué une inspection alors que nous étions en train de nettoyer les masques dans le bac de trempage. Ses yeux se sont mis à pleurer malgré les portes et les fenêtres ouvertes – le TopClean M a été commandé dès le lendemain », se souvient Helge Werner.

    « Un réel progrès en termes de protection du travail », se réjouit-il.

    Il va sans dire que Helge Werner et les cinq préposés aux ARI du FTZ avaient également étudié d'autres possibilités de reconditionnement automatique, mais : « Une des machines n'était validée ni par les fabricants de masques, ni par l'organisme DEKRA EXAM, l'autre consommait 200 litres d'eau par cycle. Nous n'avons même pas vraiment pris en compte la consommation de courant mais surtout la durée d'exécution, car il fallait auparavant attendre 2,5 heures jusqu'au séchage complet des masques. »

    Au FTZ Potsdam-Mittelmark, on constate aujourd'hui à quel point le nettoyage manuel laissait à désirer et ce, à un endroit totalement inattendu : « Nous sommes en train de remplacer progressivement tous les disques de soupape d'inspiration parce que des salissures commencent à s'en détacher ».

    Une bonne nouvelle pour les utilisateurs de ces protections respiratoires.