Welcome to MEIKO. Please select a country and click "confirm".

Biodéchets : un nouvel outil interactif d’accompagnement pour les professionnels de la restauration

Le simulateur propose à quatre types d’organisation, hôpitaux, maisons de retraite ou EPHAD, établissements de restauration collective, établissements de restauration commerciale, d’évaluer le volume, en tonnes, de biodéchets produits par an, sur la base généralement admise de 134 g de biodéchets produits par repas. Ce volume permet à l’utilisateur de savoir s’il est d’ores et déjà concerné par la réglementation du Grenelle II, qui, depuis le 1er janvier 2016, demande aux producteurs de plus de 10 tonnes de biodéchets par an, la valorisation de leurs biodéchets. Face à ce volume, le simulateur présente une estimation des coûts des trois principales solutions généralement adoptées par les professionnels : la poubelle, le sécheur et le bio tank avec soit une gestion sur site, soit une collecte organisée.

 

Les économies au cœur de la simulation

Le coût total est calculé en prenant en compte les frais de personnel, des fluides, de la chimie, du transport, de la valorisation, et d’un investissement de 30 000 € HT pour le sécheur ou le bio tank. Ce coût annuel est alors automatiquement transformé en économie réalisée sur dix ans, selon la solution adoptée par le professionnel.

 

Version actualisée du « Livre blanc des biodéchets en restauration »

A l’initiative de Meiko France, le « Livre blanc des biodéchets en restauration » propose depuis octobre 2016 une version mise à jour suite aux clarifications apportées par les autorités en septembre dernier, autour de sujets environnementaux qui faisaient encore débat dans le milieu de la restauration collective et commerciale.

La version mise à jour en octobre 2016 du « Livre blanc » met en lumière les dernières clarifications apportées autour, notamment, du compostage de proximité, des effluents liquides et du séchat. Les autorités viennent confirmer ce que Meiko France affirmait déjà depuis plusieurs années, à savoir que le séchat produit par la déshydratation des biodéchets reste un biodéchet, concerné ainsi par le process de traitement des SPAn C3. Le séchat ne constitue en aucun cas un amendement organique.

 

Les courriers officiels des ministères de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, des Affaires sociales et de la Santé, et de l’Agriculture, base de cette actualisation du « Livre blanc des biodéchets en restauration » sont disponibles sur le site du Geco, association d’industriels qui fabriquent et commercialisent des produits destinés aux différents segments de marché de la Consommation Hors Foyer : www.gecofoodservice.com

Photos de presse