Welcome to MEIKO. Please select a country and click "confirm".

Les méthodes de manipulation des excréments humains sont un facteur important pour les infections nosocomiales

Les infections nosocomiales font partie des complications les plus communes des soins hospitaliers et sont à l'origine de taux de morbidité et de mortalité accrus. Des études globales ont confirmé que les infections nosocomiales prolongent la durée des séjours à l'hôpital, demandent des procédures de diagnostic plus approfondies et entraînent des coûts plus élevés à cause des traitements supplémentaires requis. « L'un des objets les plus sous-estimés dans la lutte contre les infections nosocomiales est, sans aucun doute, le bassin de lit » souligne Gertie van Knippenberg. Cette ancienne infirmière de Venlo aux Pays-Bas dirige sa propre entreprise internationale de conseil KNowhow Infection Prevention (KNIP). Elle donne des conférences partout dans le monde et publie régulièrement des articles sur les bassins de lit et le reconditionnement de ces derniers. Elle a récemment été invitée à s'exprimer lors d'un congrès international organisé par MEIKO, fabricant d'installations de nettoyage et de désinfection basé à Offenbourg en Allemagne.

Plus de 100 invités de 35 pays ont assisté à ce congrès international tenu à Berlin, et van Knippenberg avait un message clair pour les personnes invitées par MEIKO : « Les efforts des Pays-Bas pour la prévention des infections nosocomiales ont été couronnés de succès. Les processus mis en œuvre dans les hôpitaux pour prévenir les infections nosocomiales incluent des méthodes professionnelles pour traiter les excréments humains tels que l'urine, le crachat et les matières fécales. La concentration en microorganismes, également appelée « bioburden », est particulièrement élevée dans les matières fécales. Cela les rend très contagieuses et susceptibles de provoquer des infections chez le personnel et les patients si elles ne sont pas manipulées correctement. »

Outre la présentation de rapports de première main sur les problèmes phares, les participants avaient également la possibilité d'effectuer des séances de formation technique avec des appareils de démonstration, supervisées par les conseillers dédiés aux différents pays. Markus Braun, responsable du secteur Techniques médicales de MEIKO, était ravi des résultats : « En tant qu'initiateur de ce congrès de trois jours, MEIKO a une nouvelle fois démontré son engagement pour la promotion d'un échange actif des connaissances dans les domaines de l'hygiène et des nouvelles technologies de nettoyage et de désinfection. » Avec ces installations de nettoyage et de désinfection, MEIKO fait référence sur les marchés internationaux depuis près de 20 ans et mérite bien sa réputation de leader de l'innovation.