Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
    The clean solution

    Les hygiénistes confirment : suite à un cycle de lavage dans un lave-vaisselle Meiko, la vaisselle est exempte de coronavirus

    , Catégorie Entreprise
    1 de  / 1

    La sécurité d'hygiène des techniques de lavage Meiko est considérée comme une procédure sûre pour l'inactivation des coronavirus et peut ainsi être qualifiée de hautement efficace contre le nouvel agent pathogène.

    Face aux coronavirus, les conditions du procédé et le nettoyage désinfectant réalisé dans les machines sont hautement efficaces.

    Pour cette raison,Meiko fait don de machines à une des villes les plus touchées par l'explosion du virus : Huanggang.


    Le nombre de personnes infectées connaît actuellement une croissance dramatique au niveau mondial, et les décès dus au nouvel agent pathogène augmentent en parallèle. Le risque de contamination reste élevé, c'est pourquoi l'OMS (Organisation mondiale de la Santé) a entre temps déclenché l'urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). « Le climat de peur qui accompagne la situation et les inquiétudes des collaborateurs de Meiko dans le monde entier nous touchent » explique Stefan Scheringer, directeur de Meiko. « Avec notre technique et notre savoir-faire, nous souhaitons – et pouvons – apporter notre contribution à limiter la propagation du virus.» L'entreprise est ici en mesure de justifier de connaissances et d'expertise de plus de 90 ans dans le domaine. C'est non seulement le cas pour les techniques de lavage, mais également aussi dans le domaine des produits médicaux ainsi que des techniques de nettoyage et de désinfection depuis les années 1930.

    La sécurité d'hygiène est une priorité absolue dans des cas de pandémies, et les techniques de lavage sont également concernées.

    Dans des cas de pandémies, on pense souvent aux cliniques, mais pas au fait qu'une propagation de l'agent pathogène peut notamment se produire dans les espaces publics, et donc dans les restaurants et les cantines : « La vaisselle et les couverts étaient considérés comme des points névralgiques dans la restauration, et le sont encore » expose le professeur et docteur en médecine Friedrich von Rheinbaben, hygiéniste et virologue. C'est la raison pour laquelle toutes les cantines, tous les restaurants et établissements chargés de l'approvisionnement et de la distribution de plats alimentaires, doivent être en mesure de laver dans un cadre hygiénique et sécurisé.

    La garantie de vaisselle et de couverts hygiéniquement impeccables fait partie des compétences clés de Meiko. Dans le cas du coronavirus, le fabricant de lave-vaisselle est en mesure d'assurer la sécurité de l'hygiène et l'innocuité de la vaisselle : les coronavirus sont en effet des germes entourés d'une capsule de protéines en forme de couronne, d'où leur nom. « Un lave-vaisselle professionnel Meiko avec les détergents spéciaux utilisés, la mécanique de lavage exclusive et une température de l'eau plus élevée peut faire face aux agents pathogènes », explique Friedrich von Rheinbaben. « Les équipements Meiko sont en mesure de préparer la vaisselle et les couverts de telle manière qu'ils peuvent être réutilisés sans hésitation, même s'ils devaient auparavant avoir été utilisés par des personnes infectées ou malades. »

    Dans le cas du coronavirus, des mesures et exigences accrues en matière d'hygiène s'imposent au personnel de lavage, et ce en complément des techniques de lavage. L'OMS (Organisation mondiale de la Santé) a fixé la priorité sur l'hygiène des mains. Elle recommande de se laver régulièrement et minutieusement les mains avec du savon ou des produits à base d'alcool. Pour le personnel de lavage professionnel, des règles d'hygiène supplémentaires sont applicables, comme le port de vêtements et de gants de travail spéciaux lors de la manipulation de la vaisselle, des couverts, plateaux et ustensiles de vaisselle divers utilisés et susceptibles d'avoir été contaminés.

    Dons de Meiko Chine à Huanggang

    Afin de contribuer à une meilleure sécurité d'hygiène à Huanggang, une des villes les plus fortement touchées par la flambée du virus, Meiko Chine lui fait don de deux lave-vaisselle à capot et de trois appareils de nettoyage et de désinfection. Ces équipements vont être livrés dans les prochains jours. Thomas Hegenberg, directeur de Meiko Chine : « Avec la vague d'infection et la lutte quotidienne contre le virus, nous sommes au cœur des événements. Nous avons rapidement compris que si nous pouvions contribuer à une atténuation du problème avec notre technologie, alors c'était le moment de le faire ! »

    Par le passé lors de cas de pandémies, Meiko s'est déjà activement engagée avec des dons dans des régions en crise sous forme de solutions techniques.

    Meiko en tant qu'employeur

    L'apparition du virus concerne également Meiko en tant qu'employeur. L'entreprise emploie effectivement des collaborateurs dans le monde entier, et environ 200 d'entre eux travaillent notamment dans la région particulièrement touchée qu'est la Chine. Des règles d'hygiène plus strictes avec des mesures de températures et une directive sur le port obligatoire du masque sont appliquées là-bas. « Afin de protéger et de soutenir nos collaborateurs sur place, nous avons expédié une plus grande quantité de masques respiratoires avec la classe de protection la plus élevée par fret aérien en Chine », indique Stefan Scheringer. L'ensemble des voyages et des visites dans les zones en crise est temporairement annulé jusqu'à mi-février. Une prolongation de cette mesure est envisageable si la situation s'impose. Et même si la production de Meiko en Chine doit encore faire face à une interruption d'exploitation jusqu'à début février, « nous ne pouvons jusqu'à présent pas parler de perturbations notables dans la chaîne d'approvisionnement », ajoute Scheringer.

     

    Downloads
    précédente