Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
    The clean solution

    Le TopClean M de MEIKO face au COVID 19

    , Catégorie Entreprise
    1 de  / 1

    L’institut d’hygiène indépendant HygCen Germany certifie que les masques de protection respiratoire sont exempts du virus SARS-CoV-2 après leur nettoyage par le laveur-désinfecteur TopClean M de MEIKO

    Le traitement des masques de protection respiratoire dans le laveur-désinfecteur TopClean M est une méthode sûre pour inactiver le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2). L'appareil fonctionnant en circuit fermé, son utilisation minimise en outre le risque de contamination croisée pour les préposés aux équipements de protection respiratoire (EPR).

    L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décrété l'état d'urgence sanitaire international et parle de pandémie. Le problème touche entre autres les forces d'intervention et l'industrie puisqu'il s'agit avant tout d'une infection des voies respiratoires supérieures et que les personnes infectées ne présentent pas toutes des symptômes. De ce fait, le masque respiratoire, qui fait partie intégrante de l'équipement de protection individuelle (EPI), se retrouve au coeur du débat et peut être une source de risque pour son porteur – ainsi que pour le préposé chargé de son reconditionnement. Il va sans dire que le risque est plus élevé en cas de nettoyage manuel.

    La sécurité hygiénique est une priorité absolue en cas de pandémie – pour les masques respiratoires aussi.

    En cas de pandémie, l'attention se focalise souvent sur les hôpitaux. Toutefois, les forces d'intervention sont également concernées par la propagation du SARS-CoV-2 : « L'équipement de protection respiratoire est un point névralgique, particulièrement en termes de contamination croisée », explique Friedrich von Rheinbaben, hygiéniste et virologue. C'est pourquoi tout atelier de maintenance devrait disposer d'une solution validée lui permettant de reconditionner les EPR en toute sécurité, surtout lorsqu'un masque a été porté par une personne infectée. La sécurité des préposés aux EPR doit être garantie au même titre que celle des porteurs.
    Les techniques de nettoyage et de désinfection des EPR sont l'une des compétences clés de MEIKO. Le fabricant allemand garantit également la sécurité d'emploi des masques respiratoires en cas de contamination au SARS-CoV-2 : « Les coronavirus sont des virus dits 'enveloppés'. Le laveur-désinfecteur TopClean M n'a aucune difficulté à les éliminer », explique le Professeur Rheinbaben. « Cet appareil reconditionne l'équipement de protection respiratoire en circuit fermé et ce, de telle manière qu'il peut être réutilisé sans risque, même s'il a été utilisé auparavant par une personne infectée ou malade. » Thomas Peukert, directeur technique du groupe MEIKO, précise : « Le traitement automatique réduit au minimum les contacts entre les masques potentiellement contaminés et les préposés aux EPR et, de ce fait, le risque de contamination croisée. »

    Efficacité certifiée contre le Sars-CoV-2
    C'est pourquoi l'institut d'hygiène indépendant HygCen Germany GmbH classe le laveur-désinfecteur TopClean M parmi les méthodes de traitement particulièrement efficaces contre le Sars-CoV-2. C'est également le cas pour les lave-vaisselle du fabricant, qui sont eux aussi utilisés dans de nombreuses casernes de pompiers et cantines d'entreprises. Le rapport d'expertise confronte les caractéristiques des appareils MEIKO (températures, mécanismes de lavage, détergents) avec celles des coronavirus déjà connues à ce jour et confirme la sécurité du processus de reconditionnement des masques respiratoires dans le TopClean M de MEIKO.

    Downloads