Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
    The clean solution

    Pénurie de main d'œuvre qualifiée

    Comment un complexe hôtelier 5 étoiles en Malaisie lutte contre une pénurie de main d'œuvre qualifiée

    Soh Chung-Ky, Directeur Exécutif du complexe hôtelier Bangi Golf Resort et Bangi Resort Hotel en Malaisie sait que les jeunes malaisiens aiment dormir longtemps le matin. Pour lutter contre cette culture, il leur propose du travail dans les plages horaires de l'après-midi. Pour acquérir une nouvelle équipe et maintenir la motivation parmi ses employés, il a donc créé quelques nouvelles idées au cours des cinq dernières années…

    Les processus automatisés

    Pour Soh Chung-Ky, Directeur Exécutif du Bangi Golf Resort et du complexe adjacent Bangi-Resort Hotel en Malaisie, ce n'est pas simple de trouver une équipe. Nombreux sont les jeunes qui ne veulent pas travailler. Ils choisissent de travailler à mi-temps ou pas du tout. Comment ce directeur d'hôtel gère-t-il la situation et attire-t-il les gens pour qu'ils viennent travailler dans l'industrie hôtelière ? 

    Au cours des cinq - six dernières années, Soh a implanté de plus en plus de processus automatisés, en achetant de nouveaux systèmes et machines afin d'optimiser l'efficacité du travail, et en réalisant ainsi un chiffre d'affaires plus élevé avec moins de main d'œuvre qualifiée. Prenons l'exemple de la cuisson par wok nécessitant un processus de travail intense en personnel et en responsabilité qui a été automatisé, ce qui crée une charge de travail moins importante pour l'hôtel qui utilise des braisières avec fonction d'agitateur automatique.

    Pour le complexe hôtelier Bangi Resort, la santé et la sécurité sont essentielles. De nouveaux lave-batterie ergonomiques aident à garder l'arrière-cuisine plus propre. La tâche de désinfection des planches à découper, qui doit se dérouler toutes les quatre heures par exemple, a totalement changé. Plutôt que de manipuler les planches manuellement, le processus a été converti en une tâche bien plus plaisante avec moins de vapeur et de manipulation grâce à un lave-batterie MEIKO. 


    Bien dormir, bien travailler

    Soh est prêt à faire des compromis. Sachant par exemple que les jeunes ont des difficultés à se lever tôt, il leur offre des horaires de travail débutant après le déjeuner. Les mères qui doivent emmener leurs enfants à l'école et ont besoin de les récupérer dans l'après-midi, se voient proposer des heures de travail de quatre ou cinq heures dans les plages horaires qu'elles peuvent gérer. Soh est prêt à rémunérer ses employés au-dessus des moyennes du marché et leur offre des repas gratuits. Il doit prendre ces mesures en tant qu'employeur, car il rivalise avec des entreprises qui proposent des postes de bureau plus attractifs.

    Les jeunes notamment, préfèrent être devant un ordinateur que d'être confrontés en face à face à d'autres personnes. Ils apprécient une journée de travail bien définie de sept ou huit heures dans une tour de bureaux confortables. L'hospitalité, synonyme de communication avec les clients, doit aussi gérer les cas difficiles. Par conséquent, Soh est satisfait de pouvoir faire des compromis en termes de salaire, d'heures de travail et offre pour cela un environnement de travail confortable.


    Soh Chung-Ky, Directeur Exécutif du Bangi Golf Resort
    Soh Chung-Ky, Directeur Exécutif du Bangi Golf Resort et du complexe adjacent Bangi Resort Hotel

    Former des gens non qualifiés est plus simple

    Lorsqu'il a le choix entre un employé doté d'expérience et un travailleur non qualifié ou inexpérimenté, il choisit le second. Pourquoi ? Ses machines et ses processus sont plus ou moins intuitifs, et après une brève phase de formation, les personnes sont capables de travailler en toute autonomie. Faire l'apprentissage d'une personne qui n'est pas du métier pour lui montrer comment fonctionnent les machines est plus simple que de former intensément quelqu'un qui a auparavant travaillé dans un autre hôtel.

    Dans le complexe hôtelier Bangi Resort, la réalisation des tâches est différente de celles des autres hôtels. Soh trouve plus difficile de former une équipe détenant de l'expérience et de l'adapter à ses processus que de faire l'apprentissage de travailleurs non qualifiés dès la base. Dans ses choix, les personnes motivées sont par conséquent toujours prioritaires par rapport aux personnes expérimentées. Et Soh aime travailler avec les écoles. C'est là-bas qu'il recrute une nouvelle équipe. Il embauche des écoliers pour des stages et les forme. Lorsqu'ils travaillent bien, il leur propose un contrat de travail au bout de trois ou six mois. Cette méthode fonctionne très bien.

    C'est la marque de l'employeur du Bangi ! En fournissant un environnement de travail innovant, le complexe hôtelier réussit à attirer et à conserver une équipe assez importante. 

    Au Bangi Golf Resort, les chefs procèdent à l'emballage sous vide des aliments pour préserver leur fraîcheur.
    Au Bangi Golf Resort, les chefs procèdent à l'emballage sous vide des aliments pour préserver leur fraîcheur. Des braisières avec des agitateurs automatiques en arrière-plan.

    La clé du succès

    La clé de la politique de recrutement réussie du complexe hôtelier Bangi Golf Resort et Bangi Resort Hotel repose sur l'instinct managérial de l'innovation et de la capacité de prendre soin de son personnel. Investir dans des workflows automatiques soutenus par la technologie dernier cri réduit les coûts du personnel, mais crée également des postes de travail bien plus attractifs dans une industrie marquée par la concurrence. Permettre de concilier travail et vie personnelle motive fortement les employés, et leur permet de rester dans une entreprise plus longtemps que de coutume dans l'industrie hôtelière.