Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
    The clean solution

    Comme au bon vieux temps au restaurant De Bomma

    Des plats comme savaient les préparer nos grands-mères

    Depuis quelques années, de plus en plus de restaurants thaïlandais et italiens s'installent à Anvers. « C'est difficile de trouver un restaurant qui fait de l'authentique cuisine flamande », déplore son directeur, Ronny De Backer. Cela lui a donné l'idée d'un nouveau concept : De Bomma.

    La cuisine comme au temps de nos grands-mères

    Ronny De Backer a ouvert le premier restaurant De Bomma en 2014 dans le centre historique d'Anvers. Avec sur la carte des plats classiques de la région : chicons braisés, choucroute et bien sûr la célèbre carbonade flamande. « La préparation de plats mijotés demande du temps, une bonne carbonade cuit 4 à 5 heures. Les gens n'ont plus le temps de cuisiner comme ça aujourd'hui. C'est pourquoi ils viennent chez nous. Ils souhaitent manger des plats traditionnels savoureux comme ceux que leur préparait leur grand-mère. Les clients, entre 2 et 102, trouvent toujours chez nous quelque chose de délicieux », ajoute Ronny De Backer. L'appréciation des clients ne laisse aucun doute : la carbonade De Bomma a été élue meilleure carbonade des Flandres par les lecteurs de la gazette d'Anvers.

    Un deuxième restaurant

    De Bomma est vite devenu un succès. « Nous avons démarré avec cinq employés et sommes maintenant passés à 28 équivalents temps plein. Le restaurant fait presque tout le temps salle comble. » Et Ronny De Backer a ouvert fin mars 2019 un deuxième « De Bomma ». Celui-ci offre une jolie vue sur l'Escaut et le château Het Steen. Le restaurant et la terrasse peuvent accueillir 150 clients en tout. La carte est la même, de même que les décorations aux murs. Ici aussi, des photos de grands-mères de clients ornent la salle.

    Des appareils durables

    La durabilité joue un rôle important. Ronny De Backer ajoute : « Dans le nouveau restaurant, nous avons acheté des appareils écologiques et durables pour ménager l'environnement et minimiser la consommation d'électricité. Par exemple, un appareil avec une fonction de réfrigération rapide. Il réfrigère de 70  à 5  degrés 300  kg de carbonade en trois heures. Ou encore une hotte aspirante dernier cri à base d'infrarouge. Elle aspire la graisse de l'air, filtre celui-ci avant de l'évacuer, purifié, dans la pièce. »

    Grande capacité requise pour le lavage de la vaisselle

    Les lave-vaisselle aussi sont très efficients sur le plan énergétique. « Suite à notre expérience très positive avec MEIKO dans notre premier restaurant, nous avons de nouveau opté pour un lave-vaisselle MEIKO. Cependant, un restaurant plus grand exige aussi une capacité de lavage de la vaisselle plus importante. Nous avons donc opté pour un lave-vaisselle à double casier sur les conseils du distributeur d'équipements (A-Vreys BVBA) », précise Ronny De Backer. Sous le capot généreusement dimensionné de la M-iClean HXL, il y a assez de place pour loger deux casiers et, grâce à la hauteur d'entrée libre, de nombreux plats de grande taille et encombrants. Derrière le bar se trouve un lave-vaisselle encastrable M-iClean U MEIKO. La machine à chargement frontal est équipée d'un système à osmose inverse qui garantit des verres propres et éclatants, lavés de manière hygiénique. « Nous sommes le seul restaurant d'Anvers qui propose de l'eau du robinet gratuitement. Cela veut dire que dans une soirée, nous avons besoin d'une grande quantité de verres. Heureusement, nous avons nos lave-vaisselle MEIKO pour assurer le lavage. Nos employés sont très contents », conclue son directeur, Ronny De Backer d'un air satisfait.