Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
    The clean solution
    Icon protection respiratoire

    Les sapeurs-pompiers de l'entreprise Roche : la rapidité lors du traitement des masques

    L'atelier pour équipement de protection respiratoire devient une autoroute en matière d'hygiène

    Service des incendies de Bâle

    L'entreprise pharmaceutique Roche joue un rôle important au niveau mondial dans le secteur et, en tant qu'employeur, également à son siège social à Bâle.  Dans la ville frontalière suisse, plus de 11 400 collaborateurs travaillent pour le groupe qui agit sur le plan mondial. Avec l'emménagement dans le nouveau bâtiment de service, la technologie la plus récente a également intégré l'atelier pour équipement de protection respiratoire des sapeurs-pompiers : la machine à nettoyer les masques Top Clean M de MEIKO n'a pas été pour Niklaus Lerch, chef de groupe de service des sapeurs-pompiers de l'entreprise, une découverte fortuite pour améliorer les processus de travail lors du traitement de l'équipement de protection respiratoire – c'était au contraire l'appareil de nettoyage et de désinfection qu'il cherchait depuis longtemps. Son souhait : une solution qui lui permettrait de traiter les masques de protection respiratoire de ses collègues sapeurs-pompiers de façon professionnelle, rapide et surtout avec les moyens de la technique la plus récente : « J'ai expliqué clairement pourquoi il n'y pas vraiment de meilleure solution pour notre atelier pour équipement de protection respiratoire. Le Top Clean M de MEIKO réussit à traiter quatre masques en seulement six minutes – c'était l'argument ». Rien d'étonnant : avec la solution précédente, une machine à laver les instruments, il mettait 42 minutes pour le même nombre de masques et encore trois quarts d'heure supplémentaires pour le séchage. « Maintenant, les masques qui sortent du Top Clean M sont si chauds qu'ils sont presque secs » se réjouit Niklaus Lerch.

    L'équipe des sapeurs-pompiers de l'entreprise Roche compte 21 hommes. En plus de 20 combinaisons de protection chimique, environ 100 masques de protection respiratoire y compris des masques de surpression, des masques filtrants et des masques à équipement radio sont tenus à disposition pour les équipements de protection individuelle de l'équipe. « Nous complétons ceci avec 300 masques de bâtiment à tous les points névralgiques du site de l'entreprise. Ceux-ci sont utilisés dans le cas d'émissions de substances », explique Niklaus Lerch. 


    Le processus de traitement nettement plus rapide des masques des sapeurs-pompiers de l'entreprise Roche à Bâle n'est pas la seule chose qui satisfait entièrement les responsables. Dans le secteur pharmaceutique, l'hygiène est un des biens les plus précieux – et la sécurité des produits peut faire la différence entre la vie et la mort. Le fait qu'avec la machine à nettoyer les masques Top Clean M, ces facteurs sont également pris en compte n'est pas moins important que le facteur temps : « Après chaque intervention, nous prédécontaminons les masques aussi bien que possible sur place. Quand nous dévissons le filtre lors de l'entretien de la machine, nous sommes toujours étonnés de voir ce qu'il reste encore dans le filtre. »